Ce site dédié à l'oeuvre de Charles JULIET est un espace de documentation subjective et de rencontre entre ses Lecteurs et l'Association "La Cause des Causeuses", Avec son accord, les principaux événements concernant son actualité éditoriale et ses rencontres publiques y sont évoqués.
Charles JULIET évoque Bram VAN VELDE sur France-Culture avec Marie RICHEUX | 19 Février 2020 | Emission PAR LES TEMPS QUI COURENT
Publication CAMUS KABYLIE 1939 | Texte de CHARLES JULIET lu au Centre Pompidou pour le cinquantenaire de la mort d' ALBERT CAMUS

Réédition TROUVER LA SOURCE, à La Passe du Vent

     

20200313_174859
      

3eme édition augmentée ( au milieu) à La Passe du Vent 2020

1ere édition à Paroles D'Aube 1994 - 2eme édition augmentée à La Passe du Vent 2000
             

Trouver la source

PARU EN MARS 2020 à La Passe du Vent 

Le mot de l’éditeur

Charles Juliet est l’un de nos plus grands écrivains contemporains. Ils sont tellement rares, en effet, les auteurs totalement engagés dans l’aventure, ceux qui marchent dans les pas du silence et qui ont tenu, dès les débuts, à emprunter la voie de l’authenticité. Il poursuit une longue quête, dont l’œuvre qu’il nous donne à lire fait partie intégrante, un parcours humain inclassable, unique et extrême en même temps. Tous ses mots sont justes. Tous ses livres, pour la plupart parus aux éditions P.O.L (Paul Otchakovsky-Laurens, disparu en janvier 2018, et dont il fut proche), journaux, récits, nouvelles, poèmes, font mouche à chaque coup pour qui sait se prêter au jeu d’une certaine et « haute » vérité.

Trouver la source , le livre que nous rééditons aujourd’hui, a été revu et augmenté. Après une première édition, dans les années 1990, à l’enseigne de Paroles d’aube, il avait, une première fois, revu le jour en 2000, un peu après la création des éditions La passe du vent. C’est, à nos yeux, un ouvrage capital qui comprend différents textes, des études, des fragments, des entretiens et des poèmes.

Cet ouvrage, pour nous, n’a pas pris une ride. Il a gardé toute la clarté de ses origines diverses. Il a l’odeur de la nécessité, l’odeur du jour et de la nuit. C’est du bon pain, et peut-être la promesse d’une vie nouvelle, autre. L’ensemble de poèmes, Images d’enfance, repris en fin de volume, a d’abord paru dans S’il fut un premier jour, recueil collectif publié par La passe du vent en septembre 2005. Puis, dans un livre regroupant un choix important de ses poèmes, Moisson, paru aux éditions P.O.L en 2012, Charles Juliet a souhaité, également, en retenir quelques-uns.

 

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)